Montreuil cinéma Le Méliès samedi 12 mars

Concert Mémoire et Cinéma,

Un violon dans l’Histoire

Une soirée d’exception

Accompagnée de Michaël Ertzscheid au piano, Isabelle Durin met son violon au service d’une anthologie remarquée de musiques de films liés aux traditions juives et à la Seconde Guerre Mondiale : l’album Mémoire et Cinéma, paru sur le label Paraty (PIAS)

Yentl, Un violon sur le toit, La vie est belle, Exodus, La Liste de Schindler, Yiddish Mame, Le Journal d’Anne Frank, La Passante du sans souci, Le concerto de l’adieu, La vie devant soi… Les compositeurs, John Williams, Michel Legrand, ou encore Nicola Piovani, ont su créer un univers musical qui demeure intact dans notre mémoire grâce aux mélodies à la fois douces et passionnées du violon, autant de réminiscences qui laissent entrevoir que images et sons sont intimement liés.

Projection d’images des films pour accompagner la musique

70 spectateurs pour l’ouverture grand public de notre festival la Résistance au cinéma. Des photographies de la superbe soirée hier soir au cinéma Le Méliès. Festival La Résistance au Cinéma en Seine-Saint-Denis. Beaucoup d’émotions. Toutes et tous, nous avons vibré au son du violon d’Isabelle Durin et du piano de Michaël Ertzscheid. Organisée avec nos amies et amis de de l’association des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation de Seine-Saint-Denis.

Merci à Isabelle Durin et à Michael Ertzscheid pour leur interprétation de ces superbes musiques de films. Merci Stéphane Goudet, directeur de l’équipement culturel montreuillois, de nous avoir accueillis dans cette magnifique salle du Méliès qui, en prime nous a offert à l’issue du concert, le plaisir de découvrir le court métrage “L’Inspection” de Caroline Brami et Frédéric Bas, en présence de Frédéric Bas. Court métrage passionnant qui pose la question de l’enseignement de l’Histoire de la Shoah dans les salles de classe. Entre engagement, émotion, distance nécessaire, factuel désincarné ? https://www.fondationshoah.org/…/linspection-court… Il s’est bien agit ici entre le concert d’Isabelle Durin et Michaël Ertzscheid et le court métrage de poser la question de la transmission de l’Histoire et des chemins de la Mémoire.

Ce contenu a été publié dans 4- Festival 2022. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.